Code minier : Les membres du collectif Makutano demandent au président de ne pas céder à la pression

5 mars 2018 actevent

Ne pas céder à la pression!

Des économistes et avocats congolais du collectif Makutano demandent au président congolais de ne pas céder à la pression. Le chef de l’Etat « n’a pas le droit à l’erreur face à ceux qui viennent pour défendre les intérêts de leurs sociétés », explique un membre de ce collectif, joint par RFI. Al Kitenge pense que Joseph Kabila doit rester dans son rôle de garant de la nation et défendre les intérêts de la République.

« Un pays est géré par les institutions du pays et non par les opérateurs économiques. Ce serait une erreur grave de penser que la République peut être poursuivie parce que simplement elle essaye de défendre les intérêts de la Nation », a-t-il précisé.

« Aujourd’hui, un contrat ou une convention nationale ou internationale a ceci de particulier, elle doit être équitable. Dans la situation d’aujourd’hui, il est évident que ce code minier dans sa version de 2002 était extrêmement généreux vis-à-vis des opérateurs économiques. Il était important que, dans un cadre légal, il soit révisé », a ajouté Al Kitenge, membre du collectif Makutano.

 

En savoir plus